Visite de l’AOM en Macédoine, 13-14 mars 2017

Accueil/Visite de l’AOM en Macédoine, 13-14 mars 2017

L’AOM s’est rendue en Macédoine les 13 et 14 mars 2017 afin d’évaluer l’amélioration du système de protection juridique relatif à l’asile. Les membres de la délégation ont visité le centre de transit de migrants de Tabanovce, à la frontière nord avec la Serbie, et le centre d’accueil de demandeurs d’asile de Vizbegovo, à la périphérie de Skopje.

La visite de l’AOM a eu pour objectif d’identifier les développements et les conditions dans les centres de transit de migrants et de demandeurs d’asile, concernant le droit d’asile et l’expulsion des migrants et des personnes en besoin de protection internationale. Une attention particulière a été portée à l’accès à l’asile, au non-refoulement et à la protection des groupes en situation de vulnérabilité: femmes, enfants non accompagnés et personnes âgées.

Cette mission faisait suite à celle de février 2016 au cours de laquelle l’AOM avait visité le centre de Tabanovce au plus fort de la crise migratoire, quelques jours avant la fermeture de la route des Balkans.

 

L’AOM a émis des recommandations à l’égard des autorités macédoniennes, des organisations non-gouvernementales et des agences des Nations Unies:

⇨ Améliorer la diffusion de l’information auprès des demandeurs d’asile et migrants, et s’assurer également que les groupes en situation de vulnérabilité aient accès à l’information relative à la protection et l’assistance;
⇨ Prendre des mesures pour améliorer l’identification des personnes en situation de vulnérabilité et les orienter vers des équipes mobiles multidisciplinaires;
⇨ Renforcer la coopération régionale entre les gouvernements, les autorités concernées, les institutions d’Ombudsmans et les organisations non-gouvernementales afin d’améliorer l’échange d’informations;
⇨ Les rencontres des responsables de la police au niveau régional ne devraient pas uniquement se focaliser sur la sécurité frontalière mais également sur la manière d’assurer une protection aux groupes en situation de vulnérabilité des personnes en besoin de protection internationale tels que femmes, enfants et victimes de trafics;
⇨ Développer davantage d’activités récréatives pour les demandeurs d’asile et les migrants en transit

> Lire le rapport de mission

(en anglais)

70e87aec19e41c694ac5645800d1d6c4000000